Vous êtes ici

Mission de Biothermica-BEH en Haïti - Septembre 2017

Suite à l'annonce de la subvention du Fonds Vert du gouvernement du Québec, une nouvelle mission a été entreprise, du 13 au 17 septembre, pour planifier les activités à venir.

Pour commencer, des rencontres officielles ont eu lieu à Port-au-Prince. La délégation Biothermica-BEH, à laquelle s'est joint M. Herby Dalencourt, délégué départemental de l'Artibonite, qui supporte le projet depuis ses débuts, a rencontré tout d'abord le nouvel ambassadeur du Canada en Haïti, M. André Frenette ainsi que Mme Karine Pleau, déléguée au commerce. La rencontre a permis de réaffirmer la motivation de l'ambassade à soutenir le développement des entreprises en Haïti.

Nous avons également rencontré les représentants du cabinet du ministère de l'Intérieur et des Collectivités Territoriales, Messieurs Jehan Colimon et Jean-Edner Nelson. Il a entre autres été question d'une mission haïtienne à la COP23, grand rendez-vous des acteurs en matière de changements climatique, qui aura lieu à Bonn, en Allemagne, cette année.

Arrivée aux Gonaïves, la mission a rencontré le maire Neil Latortue ainsi que plusieurs représentants de la mairie pour présenter le projet à nouveau et faire avancer certains dossiers. Tout le monde s'entend que l'arpentage est la priorité absolue. Dans le cadre de cette première subvention de mise sur pied, la mairie et BEH vont collaborer pour le ramassage préliminaire des déchets. Ceux-ci seront acheminés dans le site sauvage utilisé actuellement en attendant de construire l'infrastructure nécessaire à l'enfouissement propre. Avant d'être en mesure d'amener les déchets vers le nouveau site, il faudra construire une première cellule d'enfouissement avec une membrane imperméable, du sable et des tuyaux qui seront en mesure de capter le biogaz. Tout le monde est impatient de voir débuter les premières activités de collecte.

Le soir même, les deux maires adjoints, Mme Jose D.P. St-Louis et M. Excellent Joseph ont assisté à l'Assemblée générale annuelle de BEH. Ensuite, s'est tenue la rencontre du Conseil d'administration. Il y a beaucoup de points à régler pour la mise en place du projet dont l'arpentage, la planification de la collecte, la sensibilisation et la gestion du futur personnel.

Finalement, une rencontre de travail avec la mairie des Gonaïves a permis de clarifier plusieurs points. Messieurs Chescal Dorvil, directeur, et M. Kessler ont appuyé le projet depuis ses débuts. C'est donc un plaisir de travailler avec eux. Nous avons parlé du fonctionnement des collectes, de la rémunération des travailleurs, du parc de véhicules disponibles ainsi que du traitement du site sauvage actuel.